The Gerem's Clip

Yes du Bon Son Humm

26 avril 2007

Exoplanètes: découverte d'une nouvelle "Terre" ?

    CNRS                                           le mercredi 25 avril 2007

exoplanete60

Des chercheurs viennent de détecter pour la première fois un système planétaire extra-solaire incluant une planète de type terrestre habitable. Située autour de l'étoile naine rouge Gl581, à 20,5 années-lumière de notre planète, cette « super Terre » est la plus légère des 200 planètes extra-solaires connues à ce jour. Elle est aussi la première à posséder à la fois une surface solide ou liquide et une température proche de celle de la Terre. Ces points communs avec notre planète permettent d'imaginer l'existence d'une éventuelle vie extra-terrestre.

Une planète habitable a vingt années-lumière de la terre

L’étoile Gl581 est une étoile naine rouge (de très faible masse). Située à 20,5 années-lumière de la Terre, elle figure parmi les 100 étoiles les plus proches de notre système solaire et sa masse est de moins du tiers de celle du Soleil. Les naines rouges sont des cibles privilégiées pour la recherche de planètes habitables. En effet, ces étoiles étant relativement peu lumineuses, leurs planètes habitables orbitent près d’elles, et sont alors plus facilement détectables. De plus, les naines rouges sont les étoiles les plus nombreuses de la Galaxie : sur les 100 étoiles les plus proches de nous, 80 font partie de cette famille.

La température d'une planète dépend à la fois de la distance à son étoile, mais aussi de sa capacité à réfléchir une partie de la lumière qu'elle reçoit (albedo). Les modèles utilisés par les chercheurs indiquent que la température moyenne de cette planète extra-solaire est comprise entre 0 et 40 degrés Celsius. Ces conditions permettent la présence d'eau liquide à sa surface. D'une masse très faible (5 fois celle de la Terre), cette planète orbite autour de l’étoile Gl581 en 13 jours. Pour une telle masse, les modèles prévoient soit une constitution rocheuse (comme pour la Terre), soit une surface couverte par un océan. La gravité à sa surface est 2,2 fois celle à la surface de la Terre, et son rayon 1, 5 fois supérieur à celui de la Terre. De par sa température (qui la rend habitable) et sa relative proximité avec
notre propre système solaire (20,5 années-lumière seulement), cette planète va devenir la cible privilégiée des prochaines missions dédiées à la recherche de vie extra-terrestre, notamment avec le satellite DARWIN.

Une autre planète orbitant en 5,4 jours autour de l’étoile Gl581, et de la masse de Neptune, avait déjà été découverte en 2005 par la même équipe. En même temps que la planète habitable, ces chercheurs ont également mis en évidence une troisième planète, d’une masse 8 fois supérieure à celle de la Terre et orbitant en 84 jours autour de cette même étoile. Le système de Gl581 est donc constitué d'au moins 3 planètes de moins de 15 fois la masse de la Terre : la première de masse comparable à Neptune et ces deux super Terres, dont la seconde est à une distance de son étoile qui la rend habitable. Pour ces observations, les chercheurs ont utilisé le spectrographe de nouvelle génération HARPS4 installé au foyer du télescope de 3,6 mètres de diamètre de l'ESO à La Silla, au Chili5. Il est à noter que 4 des 5 planètes connues autour des naines rouges, de moins de 20 fois la masse de la Terre, ont été découvertes par la même équipe franco-suisse-portugaise, en utilisant HARPS.

exoplanete_cnrs250

Vue d'artiste du système planétaire autour de la naine
rouge Gliese 581. Le système contient trois planètes peu massives, y
compris une planète de 5 fois la masse de la Terre et sans
doute rocheuse. Située dans la zone habitable, l'eau y est
probablement liquide. © ESO.

Posté par Geremy_Modo à 22:17 - Ovni - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Wahooo c'est à la fois super excitant et super terrifiant! Excitant parce que c'est l'inconnu, les découvertes sont toujours euphorisantes. Terrifiant parce que encore une fois c'est l'inconnu ! et l'inconnu ça nous fais peur, et l'image des petits hommes verts méchants et agressifs véhiculés par les films, nous encourage encore moins à les envisager gentils et finalement quelques soient leurs formes, comme nous: excités et terrifiés par leurs découvertes! ou peut-être que leur évolution fait qu'il ne se posent pas la question? se posent-ils des questions d'ailleurs? ne sont-ils pas juste des matières vivantes? réfléchir c'est typiquement humain non? et puis qu'est-ce qu'on en sait d'abord? lol bon ok je sors..

    Posté par Coco flanelle , le 27 avril 2007 à 15:25

Poster un commentaire